Conséquences du refus de la réforme prévoyance 2020

3ème pilier prévoyance 2020

Conséquences du refus de la réforme prévoyance 2020 sur le 3ème pilier

Suite au rejet prévisible de la réforme sur la prévoyance à l’issu d’une votation populaire, l’importance de la prévoyance privée va aller grandissante et la place du 3ème pilier A et B prendre de l’importance dans le calcul de nos retraites.

Ce type de 3ème pilier n’a pas de montant limite et peut se faire sous forme de primes périodiques ou de primes uniques (capital investit). La durée est libre. Elle sert donc à réaliser vos projets sur une durée que vous définissez.

En effet, bien que la réforme n’ait eu aucun impact direct sur le 3ème pilier, force est de constater que la tendance se dirige vers une baisse des prestations issus de la LPP, voir peut-être même de l’AVS. Avec des revenus de nos caisses de pension qui diminuent, une AVS stable et une inflation qui ne va pas s’arrêter, il va y’avoir clairement une lacune de plus en plus béante.

A partir de ce constat, nous avons 2 possibilités qui s’offrent à nous :

         – Se lancer dans un combat politique à l’issue incertaine et laisser un flou pour notre avenir ou
         – Prendre les devants et s’assurer nous-même un avenir dont nous sommes les acteurs

Le 3ème pilier correspond aux personnes qui optent pour la deuxième solution. En effet, il est inutile de dépendre d’une décision politique, d’autant plus que le 3ème pilier contient des avantages fiscaux et successoraux indéniables.

L’initiative de commencer tôt à épargner de notre côté va nous laisser des options qui ne seront peut-être plus disponibles à l’avenir. La prévoyance privée donne accès, par exemple, à la pré-retraite, l’accession à la propriété du logement ou encore le choix d’un capital à la retraite. A chacun de faire son choix et de prendre ses responsabilités.

Faites-vous conseiller, protégez vos intérêts et assurez votre avenir !

.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire